Logo Livres en scene

Livres en scène

Rencontres littéraires

4 mai 2019 - Villard-de-Lans
Bibliothèque George Perec, Maison du Patrimoine, Agopop
24 août 2019 - Méaudre en Vercors
Mairie de Méaudre

D’un art à l’autre

Les livres

Libertango
Libertango
Frédérique Deghelt

Résumé :

Luis est né en 1935. D’origine espagnole, il vit à Paris avec ses parents et ses sœurs. Luis est handicapé, son côté gauche fonctionne mal, sa démarche est hésitante, sa diction souvent difficile. Dans cette famille ulcérée par la présence d’un enfant abimé, Luis n’est porté par aucune confiance tutélaire. L’oreille collée au transistor, il s’échappe, grandit en écoutant, en découvrant l’enlacement des arpèges, la beauté des concertos, cantates et symphonies, et chaque partition lui devient peu à peu territoire de savoir. À vingt et un ans, seul sur les bords de Seine, Luis est soudain bouleversé par le son d’un bandonéon. Sa vie s’ouvre à l’avenir. “Je suis né à la plus pure proposition de l’univers, dira-t-il plus tard : celle de l’amour de la musique.”

Libertango est le roman le plus envoûtant de Frédérique Deghelt. Un livre d’allégresse qui génère et convoque l’émotion du beau, cette émotion que la musique retrouve en chacun de nous, même au pire de la guerre. Une émotion qui porte Luis et le sauve.


Être beau
Être beau
Frédérique Deghelt

Résumé :

Pendant trois ans, Frédérique Deghelt, écrivain, et Astrid di Crollalanza, photographe, ont donné image et parole à ceux qui ne sont généralement pas représentables, pas audibles, et que nous appelons « handicapés », sans jamais donner à ce mot une autre définition que celle d’un manque.

Être beau, ce sont dix-huit portraits croqués par Frédérique Deghelt, qui est mère d’un enfant différent. Elle a rencontré des gens de tous âges, tous milieux, toutes professions, qui ont pour point commun de ne pas être dans la « norme ». Elle partage avec nous une réflexion engagée sur l’image de soi et la place de l’Autre dans notre société. Quel miroir nous tendent ces corps brisés ou infirmes, qui sont aussi des corps réparés, transcendés ? Quels sont leurs pouvoirs, physiques et symboliques ? Qu’ont-ils à nous apprendre ?

Être beau, ce sont dix-huit séances de pose où chaque personne photographiée a choisi son univers, son décor, pour se présenter comme elle le souhaitait. Un corps-à-corps avec notre condition humaine… Parce qu’être beau, c’est être soi.


La vie d'une autre
La vie d'une autre
Frédérique Deghelt

Résumé :

Hier soir, nous étions encore en 1988. Jeudi 12 mai. Un jour de décalage. C'est noir sur blanc, et ça veut dire que douze années se sont écoulées. En 1988, où je crois être encore, je viens de rencontrer Pablo. Mais en 2000, où je viens d'arriver, nous avons deux enfants. Mais moi, où suis-je dans tout ça ? Je ne me souviens de rien... Sinon du septième étage d'une rue de Montmartre. Je revois Pablo m'emmenant sur le balcon admirer le Sacré-Coeur. Pablo, la tête enfouie dans mon corsage, hurlant au milieu des fleurs qu'il me désire. Pablo qui, pour l'instant, est mon seul lien avec la veille. Que s'est-il passé pendant douze ans ?


Funestes fantaisies
Funestes fantaisies
Robert Piccamiglio

Résumé :

Ces seize nouvelles dessinent le portrait d'une galerie d'hommes et de femmes - personnages étranges, drôles, pathétiques, tragiques, lunaires, attendrissants ou fatalistes - pour lesquels la figure du père est omniprésente.

Certains sont morts et bien d'avantage. D'autres toujours vivants et ricanants. Certains très fantaisistes. D'autres funestes absolument. Certains aspirent à être quelqu'un d'autre. D'autres se contentent de ce qu'ils sont. Certains attendent quelque chose qui ne vient pas. D'autres n'attendent rien. Certains se débattent. Espèrent ou n'espèrent rien. Certains poursuivent un rêve. D'autres ne rêvent plus. Certains s'accrochent à leurs souvenirs. Chassent les fantômes du passé ou les tempêtes du présent. D'autres n'ont plus de souvenirs.

Chacun marchant dans la même direction sur les lignes de front de cette existence que nous avons pris en location et dont il nous faudra, le moment venu, rendre les clés. Mais quand?? Et à qui??